Les Echos du Grand Sud-Ouest [6]

Publié le par Louis Aliot - Europe 2009

Echos rumeurs et brèves de campagne…


Les cocos de Perpignan font de la pub au Front National
Vendredi dernier à Perpignan (66), Place de la Catalogne, une poignée de fossiles du PC « F » a déposé une gerbe au pied du monument de Jean Jaurès afin de « dénoncer la campagne du Front National pour les Européennes » et notre affiche qui a fait un tabac « Jaurès aurait voté Front National ».
Rappelons que le PC est issu de fractions extrémistes de la SFIO de la Belle époque auxquelles Jean Jaurès s’était opposé vivement, en raison de leur antipatriotisme primaire, et qui ont fait scission au Congrès de Tours de 1920 afin de former la SFIC. Pas brillants en histoire sociale contemporaine, les nostalgiques du Grand Staline !


L’Aladin du Sud-Ouest justifie comment s’en foutre plein la lampe…
La campagne des Européennes commence bien pour la tête de liste sarkozyste. De politique, de social, d’Europe… il n’en est point question. Coincé par son train de vie très bling-bling et ses exorbitants frais de babouche, le président de l’Institut du Monde arabe tente maladroitement de passer à la contre-offensive virtuelle faute de programme à présenter aux électeurs pour le 7 juin...
Car il n’est pas exclu que cette campagne de presse, qui a débutée par Bakchich.info et Siné Hebdo, serve discrètement les intérêts de l’UMP d’Aquitaine qui se retrouve quasiment sans candidat en position éligible sur la liste Baudis par le seul fait du petit prince de l’Elysée…
Aussi le président de l'IMA a-t-il mobilisé son réseau Internet jusqu’à facebook pour lui venir en aide. Et l’un de ses très anonymes partisans de lancer : « Et puis à ceux qui reprocheraient la tête de liste aux Européennes pour le S-O de Dominique Baudis, que faites vous des grandes compétences et de l'expérience acquise au fil de ses responsabilités ! » Question dépenses outrancières aux frais du contribuable, c’est sûr, il en a de l’expérience le Baudis… Et même celui qui s’autoproclame « webmaster officiel de la campagne sur le net de Dominique Baudis » d’apporter bien stupidement de l’eau à notre moulin : « Dominique Baudis, par son statut même de président de l’institut du monde arabe, a un statut quasi équivalent à celui d’un chef d’état » assure-t-il dans les commentaires de libeoulouse.fr. Chef d’Etat, certes, mais sous qu’elle latitude ? Bananière sans doute…


Kader Arif ou le nomadisme turcophile en campagne
Chaud partisan du communautarisme à consonante musulmane, le socialiste Abelkader dit Kader Arif est en campagne « itinérante » depuis quelques jours dans le grand Sud-Ouest, additionnant des centaines de kilomètres pour aller prêcher auprès des électeurs la bonne parole des bienfaits de… la Turquie en Europe !
Qu'elle soit musulmane tendance islamiste, qu'elle se trouve hors du continent européen, qu’elle nie le génocide arménien et qu’elle entende imposer son mode de vie aux peuples d’Europe, semble assez peu le perturber. Prophète d’une « adhésion en souplesse de la Turquie dans la communauté européenne » (sic !), si le « pays respecte les droits de l'homme » (resic !), Arif a pris son bâton de pèlerin afin de dénoncer ce qu’il désigne comme « le déséquilibre entre certains continents ». En ces temps de crise, cela risque effectivement d’intéresser beaucoup de nos compatriotes…
En somme, il ne cache même plus le fait que son programme pourrait se résumer à : « D’abord les autres, avant les nôtres ! » Est-il utile de préciser qu’il défend exactement l’inverse du programme patriotique du FN et des idéaux de Jaurès ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article