Les salariés de MOLEX se trompent de cible

Publié le par Louis Aliot - Europe 2009

Communiqué de presse de Louis ALIOT

Cette décision de suppression de l’unité de production de MOLEX à Villemur (31) est la conséquence directe de la stupide politique européenne menée par la France et promue par tous les gouvernements de droite comme de gauche depuis vingt-cinq ans.

Après le textile, le cuir, la chaussure, la filière bois, la métallurgie, la sidérurgie, l’aluminium, l’armement, l’aéronautique, l’agriculture ou la viticulture, l’industrie paie aujourd’hui le prix de cette funeste politique avec des conséquences graves pour la vie et la survie des territoires ruraux.

Le sacrifice de ces salariés est d’autant plus scandaleux que les politiciens nationaux et locaux ont poussé à ce système qui aujourd’hui éclate à la face de l’opinion et met des centaines de familles sur la paille.

Je dis à ces salariés : « la séquestration n’est pas la bonne solution », car la seule question que doivent se poser ceux-ci est la suivante : qui est responsable ? qui est coupable ? Sont responsables et coupables les politiciens français UMP-PS(et leurs alliés)-MODEM qui ont participé, contre la volonté du peuple, à la construction de cette Europe qui nous conduit à un désastre économique et social !

La seule séquestration qui vaille consiste à ne plus voter pour tous « ces politicards » qui nous ont embarqué sur cette galère et à les remplacer par les défenseurs d’une Europe des peuples souverains et des Etats indépendants, d’une Europe plus protectrice et plus respectueuse de la souveraineté populaire.

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article