Plusieurs centaines de personnes ont applaudi Marine Le Pen et Louis Aliot à Perpignan

Publié le par Louis Aliot - Europe 2009



Jean-Marie Le Pen n'a finalement pas animé au côté de Louis Aliot le meeting du Front National salle des Libertés rue Bartissol à Perpignan, mardi soir. Grippé, le président du Front national a été remplacé en dernière minute par Marine Le Pen, député français au Parlement européen et vice-présidente du FN, venu soutenir à la fois la campagne du FN dans le grand Sud-Ouest pour ces Européennes 2009 et celle de la municipale partielle de fin juin.


Ils sont venus en nombre les militants et sympathisants frontistes, parfois même après 4 heures de route, de tout le grand Sud-Ouest et, parmi eux, beaucoup de jeunes. Devant plus de 300 militants et sympathisants enthousiastes, Louis Aliot, à la fois tête de liste pour l’élection européenne pour l'élection municipale de Perpignan (21 et 28 juin), a tout d’abord pris la parole après avoir lu le mot du président Jean-Marie Le Pen.

Ensuite, Marine Le Pen a entamé un discours particulièrement musclé contre l’euromondialisme, dénonçant, entre autres, l’arnaque européenne et stigmatisant les mensonges européistes comparables à la malhonnêteté de ces marabouts d’autres latitudes qui abusent de la naïveté d’autrui.

Puis, un chaleureux et très détendu dîner a terminé cette soirée, en compagnie d’une cinquantaine de militants ravis de pouvoir converser en toute décontraction avec la vice-présidente du Front National.

Cette soirée militante fut aussi l’occasion d’insister, lors d'une conférence de presse, sur la composition de la liste municipale : une liste européenne ! Avec des Français d’origine belge, russe, des français de toutes origines sans distinction. Une liste proche de nos concitoyens et à leur service pour la France et les Français d’Abord !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article